• 1-humain
  • chrs
  • maison relais
  • 2-ensemble
  • ilot femmes
  • Humain par essence

    SAFED, le devoir d'aller plus loin...
  • Le Centre d'Hébergement

    et de Réinsertion Sociale
  • La Maison Relais

    Fénelon
  • Le service mandataire judiciaire

    pour la protection des majeurs.
  • L'îlot femmes,

    pour sortir la tête de l'eau.

Le dispositif taxi dans les ASH

L'hebdomadaires 'Les actualites sociales hebdomadaires" plus connu sous le nom d'ASH, a publié dans son magasine du 27 aout, un article relayant la convention signée entre le syndicat des taxis de Dordogne, la Préfecture et notre assocaition.

Pour rappel, le dispositif permet aux autorités de faire appel à un taxi pour mettre à l'abri une femme victimes de violences conjugales.

"Autant de bracelets anti-rapprochements et téléphones graves dangers que necessaire"

Vendredi 03 septembre, le Premier ministre, M. Castex a annoncé le déploiement d'"autant de bracelets anti-rapprochements et téléphone graves dangers que necessaire". Cette annonce gouvernementale intervient à l'occasion du deuxième anniversaire du lancement du grenelle contre les violences conjugales.

Le Chef du gouvernement a précisé l'absence de problème de moytens pour financer ces équipements indispensables pour protéger les femmes de la violence de leurs ex-conjoints.

Sur le millier de bracelets anti-rapprochement à disposition des magistrats, 245 sont acctuellement actifs.

VOL DECOUVERTE EN ULM

Samedi 05 juin, le Club ULM de Périgueux a remis à Mme CHambon, Directrice de l'association un bon pour un vol découverte. Ce bon, financé par le Crédit Mutuel du Sud Ouest dans le cadre du mois des Droits de femmes, est à destination d'une usagère de l'association.

SAC A PAIN MALIN

La ville de Périgueux, inspirée par les opérations du collectif #NousToutes a financé et distribué des sac à pain aux boulangeries de la ville dans le cadre de la lutte contre les violences conjugales.

Une manière discrète de communiquer les numéros d'urgences, d'écoute et d'information - dont l'îlot femmes- mais aussi de diffuser le violentomètre. Ce dernier permet de connaitre ou reconnaitre des comportements anormaux dans le cadre d'une relation de couple qui pourtant peuvent sembler "anodins" à une victime.