Le Safed

humain par essenceLe SAFED intervient auprès des plus démunis dans des domaines complémentaires et essentiels à la dignité et à la sécurité de chacun :

  • l'hébergement
  • la protection des personnes vulnérables,
  • la prévention,
  • la formation,
  • la lutte contre les violences faites aux femmes.

L'accompagnement que propose le SAFED dans d'autres champs d'action tels que l'emploi, la parentalité, la citoyenneté, la culture, contribue à redonner à chaque bénéficiaire sa juste place dans la société.

Cela serait cependant impossible sans un engagement tout particulier des acteurs qui élaborent les projets du SAFED. Chaque initiative ou action qu'ils mènent est conduite dans le respect des valeurs non négociables que sont le respect de la personne et de sa dignité, la prise en compte de sa parole, la reconnaissance et la défense de ses droits fondamentaux de citoyen, dans un esprit de tolérance et de laïcité.

Historique

Les origines du SAFED

safed1978 Création à Périgueux d'un centre d'hébergement provisoire

1985 Roland Dumas inaugure le CEDARS, Centre Départemental d'Aide et de Réinsertion Sociale

1985 Le CEDARS ouvre un centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) de 31 lits

Bientôt 30 ans d'une présence attentive

1987 Le CEDARS est dissout et remplacé par « l'Association de Secours aux Familles En Difficulté » (SAFED) dont le but est de développer des actions en faveur des publics démunis et en situation d'exclusion.

1990 Le SAFED crée un service d'accompagnement santé pour les personnes bénéficiaires du RMI. A la demande de la Préfecture, il accueille également, les personnes sous le coup d'une expulsion.

1996 Le SAFED ouvre à Périgueux et Bergerac une résidence sociale. Cette dernière fermera en 2001.

1997 Le CHRS devient co-gestionnaire du 115.

1998 Le SAFED ouvre un service de tutelles.

2007 Le SAFED a 20 ans ! Il devient Service d'Aide aux Familles en Difficulté. La résidence sociale entre dans le dispositif des Maison relais et propose 34 places.

2009 Le SAFED signe un contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens avec la Préfecture de la Dordogne et le CHRS compte désormais 35 places.

2010 Le SAFED se voit confier la cogestion du Service Intégré d'Accueil et d'Orientation (SIAO) en partenariat avec l'Association soutien Dordogne (ASD).

2011 La Préfecture confie au SAFED l'accueil et l'accompagnement des femmes et enfants victimes de violence autrefois assuré par l'association SOS femmes. La capacité du CHRS passe alors à 63 places.

2013 Le Conseil d'administration réécrit son projet associatif et acte la nouvelle dénomination de l'association « Service d'Accompagnement des Familles En Difficultés ».

2013 Ouverture de l'Ilôt femmes, lieu d'accueil de jour pour des femmes en difficulté et/ou victimes de violence.

2014 Le service santé devient "La santé au service de l'insertion" et bénéficie d'un co-financement Conseil Général / Fond Social Européen.

2014 L'ARS régionalise le Programme Prévention Suicide Aquitaine, le SAFED devient référent régional en matièrre de prévention du suicide.

2016 Ouverture du Centre de Formation SAFED : 18 formations proposées, 8 formateurs. L'ilot femmes devient référent du Téléphone Grand Danger.

Décembre 2016 Le service "La Santé au service de l'insertion" ferme ses portes. La prestation d'accompagnement est désormais prise en charge par le Conseil départemental.

2017 Le SAFED devient dépositaire départemental du Préjugix 200mg.